Coronavirus - impacts sur les tiers-lieux

Bonjour à tous,

En cette période d’épidémie de Coronavirus, je vous propose de profiter du forum pour exprimer et partager nos inquiétudes, problèmes et peut-être pistes de solutions identifiées face à cette crise.

Alexandre Bigot-Verdier
Compagnie des tiers-lieux (Hauts-de-France)

En complément : Nous nous permettons @FranceTiersLieux de modifier le message d’Alexandre lancé au début de l’épidémie pour insister encore un peu plus…
Nous invitons l’ensemble des tiers-lieux à profiter de ce canal de discussion et de l’ensemble du forum pour poser leurs questions, échanger sur leurs doutes et partager leurs retours sur la situation dans les tiers-lieux. Les contributions et la solidarité entre pairs seront précieuses pour nous orienter collectivement, pour faire remonter les questions à traiter avec les institutions, pour mettre en place des dispositifs d’aide adaptée.

Pour plus d’informations sur les dispositifs de soutien à destination des tiers-lieux : COVID-19 : dispositifs de soutien à destination des tiers-lieux

2 J'aimes

Plutôt qu’un problème je vois une solution… pourquoi le gouvernement n’aiderait t il pas les Tiers Lieux à fabriquer des solutions hydro-alcooliques pour la population en leurs fournissant la matière 1ère ?

La licence est libre : https://world-trust-foundation.gitbook.io/fork-the-world/intro-3/patrimoine-commun#introduction-a-leconomie-de-paix

Et la recette Open Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Solution_hydro-alcoolique#Composition_et_fabrication

« Il est très aisé de fabriquer sa propre solution hydro-alcoolique: tous les composants (alcool, eau oxygénée, glycérine, eau) se trouvent en vente libre dans les grandes surfaces. »

3 J'aimes

Bonjour,
2 impacts pour nous:
l’annulation de très nombreuses manifestations. Mais bon, çà on va gérer avec les assurances des uns et des autres, avec des impacts en cascade pour les traiteurs, les entreprises de logistique évènementielle etc.
Nos coworkers qui nous demandent de ne pas payer leur loyer puisqu’ils doivent rester chez eux pour garder leurs enfants. On envisagerait de pouvoir leur proposer une solution de garde d’enfants mutualisée où chacun à notre tour, on s’occuperait de garder les enfants des autres… mais bon, ça reproduit le regroupement d’enfants… D’autres pistes?

1 J'aime

Bonjour à toutes et à tous,
Excellente initiative.
Une communication commune et envoyée en même temps de tous nos espaces.

Pour expliquer encore une fois ce qui est attendu de chaque personne
Dire que l’on est prêt à moduler nos espaces de réunion en création de poste de travail supplémentaire … pour pallier aux annulations et reports de réunions
Pour saisir l’opportunité de préciser que le télétravail en espace de coworking, en tiers-lieu, si on a pas de symptômes est une solution pour aujourd’hui et pour demain.
Autre idée : Pour les enfants, nos aînés de plus de 16 ans peuvent garder les plus petits et nous pourrions encourager le baby-sitting à condition qu’ils aient aussi du temps pour travailler. Nous pourrions même aider à le coordonner

Je me demande dans quelle mesure ça peut accélérer le travail entrepris avec les collectivités sur le télétravail de leurs agents. On sent des réticences de la part des responsables car ça vient modifier les habitudes de travail mais cette crise est peut-être une opportunité.

4 J'aimes

Pour ma part une prestation avec les personnes âgées reportées sine die.
Pareil avec un projet avec nos partenaires. Nous allons prendre d’autres décisions dans la journée.

Hello
Plateau Fertile est fermé à partir d’aujourd’hui sauf l’Atelier de Fabrication qui continue pour le moment.
Plus de reunions ou visites exterieures ou coworkers jusqu’à on ne sais pas…
Nous verrons comment les choses evoluent.

Pour l’instant, la Métropole de Lille annonce une exonération des loyers pour les entreprises dans les sites qu’elle soutient. Elle annonce une compensation versée par la MEL pour les opérateurs de ces lieux. Les sites d’excellence et des incubateurs sont concernés. Pas les tiers-lieux, mais peut être peut-on la solliciter…?

2 J'aimes

Bonjour, nous avions décidé vendredi d’annuler tous nos événements mais de rester ouvert pour les coworkers actuels (pas de nouvelles inscription) et les adhérents… après l’annonce de samedi, on doit se repositionner.
Nous avons contacté le maire ce matin pour proposer notre aide: soit au niveau technique - soit social. J’aimerai avoir votre avis, vos idées, retours d’expérience:
Qu’est-ce que c’est au fond faire tiers-lieux? Comment repositionner nos actions pour continuer à créer du lien mais sans rassembler les gens?

p.s. ce lien avec des faits simples, mis à jour régulièrement:

Bonjour à tous !
En ce qui nous concerne, la décision est simple, nous avons purement et simplement fermé notre espace jusqu’à nouvel ordre et annulé tous nos événements.
Notre fonctionnement particulier nous a imposé ce choix : en effet, toutes les permanences sont assurées par des entrepreneurs bénévoles, qu’il est hors de question de mettre en danger d’une manière ou d’une autre.
Quel que soit l’impact sur notre activité fragile, nous avons la responsabilité d’aider à ralentir la propagation de ce virus.


Hello la communication du ministère du travail.

A mon avis, l’enjeu n’est pas de savoir si les lieux doivent ou non rester ouverts…Si juridiquement, rien ne les y oblige, je pense que d’un point de vue sanitaire, il est irresponsable de maintenir un lieu ouvert (il s’agit bien sûr d’un point de vue personnel).

Pour les structures employeuses, c’est un moyen sûr de déclencher le chômage technique.

Je pense que la question maintenant est de savoir comment on va absorber la baisse d’activité.

Entre le ralentissement général, et le confinement qui se profile, il faut réfléchir à un fonds d’aide car je ne pense pas que les lieux seront exonérés de loyers. A moins que le propriétaire soit une institution publique (ici, la Métropole de Lille a décidé d’exonérer de loyer ses incubateurs).

Si qq1 a des infos sur les assurances, on est preneur !

A++

2 J'aimes

Les questions remontées par certains tiers-lieux :

  1. Les tiers-lieux (coworking) sont des espaces de travail donc ils ne sont pas obligés de fermer. Donc ils ne bénéficient pas du chômage partiel a priori… Comment on peut faire pour y remédier ?

  2. Les tiers-lieux en QPV et autres sont de potentiels lieux d’accueil de télétravailleurs non-équipés (pas d’ordinateurs), comme par exemple les étudiants, les élèves dont la famille n’a pas suffisamment d’ordinateurs. Que doivent-ils faire ?

  3. Certains tiers-lieux (fablab, comme par exemple TETRIS) fabriquent du Gel HydroAlcoolique : doivent-ils fermer ?

  4. Globalement, qu’attend-on des tiers-lieux, certains sont « SIEG » et se mobilisent. Mais quelles sont les consignes ?

Tout cela est en discussion avec le ministère.
La situation étant assez exceptionnelle, nous recommandons de documenter les questions, inquiétudes et autres informations via le forum afin que tout le monde puisse se tenir informé.

2 J'aimes

Bonjour à tous,

Je rejoins tout à fait les propos de @Seb_CieTiersLieux. C’est notre devoir de citoyens que de fermer nos lieux (peu importe que ce soit obligatoire ou non) et d’encourager nos membres à rester travailler chez eux. De tous les français qui télétravaillent en ce moment, ils sont les plus rompus à l’exercice!

En ce sens, Entrelac coworking (Annemasse, Haute-Savoie) ferme ses portes ce soir. Nous avons laissé aux membres cette journée pour récupérer effets personnels et matériel - en y allant au compte goutte et en ne restant pas sur place.

Par contre, nous prévoyons tout un programme de développement de communauté à distance (visios machine à café pour garder le contact, diffusion de contenu utile pour télétravailler, gérer les enfants, la solitude, l’exercice physique etc…).

Une idée solidaire: nos espaces sont en général bien équipés en connexion internet sécurisée. Beaucoup de métiers critiques (ex: les banques), par forcément bien préparés à ce genre de crises, se retrouvent à supprimer les firewalls etc pour permettre la continuité d’activité. Est-ce que les tiers lieux ne peuvent pas être proposés comme lieux d’accueil pour ces professions qui permettent de continuer à faire tourner le pays pendant le confinement? Des lieux proches du domicile des salariés qui permettraient de limiter les déplacements au maximum.

Pour le coup, France Tiers Lieux aurait un vrai rôle à jouer en faisant la promotion d’un tel dispositif.

Merci d’avance de vos retours et bon courage à tous… c’est déjà pas facile d’être un tiers lieux en temps normal mais en ce moment il va falloir faire preuve de ténacité et de créativité.

Marion

2 J'aimes

Bonjour,

+1 avec le devoir de fermer nos lieux aux utilisateurs pour limiter la contagion. Nous avons fait une exception sur un service de distribution alimentaire chez nous mais c’est au partenaire de prendre les mesures de sécurité.

J’ai eu la Région chez nous ce matin qui va se mobiliser autour des filières pour avoir une politique de soutien une fois la crise passée. Or, les tiers-lieux ne sont pas considérés comme filière aujourd’hui, ni syndicat pour nous défendre… ce qui va poser problème si nous voulons faire valoir nos difficultés.

Nous envisageons de créer un sondage pour inventorier suite à la crise sanitaire les difficultés que recouvrent les tiers-lieux et faire un recours collectif chez nous. Je veux bien travailler sur un matrice de questionnaire avec d’autres si cela vous intéresse.

Suite à un échange avec Séb de la Cie des Tiers-Lieux ce matin, il a évoqué le soutien de la métropole lilloise pour ne pas facturer aux tiers-lieux gérés par la MEL les loyers… ce n’est pas le cas de la plupart d’entre nous. ceci dit, les tiers-lieux qui sont en lien avec les mairies, cdc ou agglomérations peuvent potentiellement demandées le recours à un non paiement de leurs loyers pour limiter la casse.

Pour les salariés qui travaillent dans des lieux de types café, restaurants, formation, les directives vont dans le sens d’un chômage partiel ou fermeture totale de l’établissement. Pour les autres, il me semble que le recours collectif est celui qui doit être privilégié au niveau national ou régional pour gérer l’après-coup.

Quelques liens utiles quand la plateforme ne sera plus en mode « crash » :
https://activitepartielle.emploi.gouv.fr/apart/

http://r.mail-server.cnea-syn.org/mk/mr/zzfBf2bTOa__BFErRXL6NuI1yT3qaP6YesmvgyiI7H0elquAO5PAioZDQaIMt3G9EvZ-otrA2fOoIFCB43C2qNeHbP77aCS5mHKioKDNlU4NXwHh4Jtd

Newsletter du CNEA : http://r.mail-server.cnea-syn.org/mk/mr/pwJUng08rBXZlRVcXXGh11hVSUcqoilxxAMByE_ADCz9BuowUjc78bZur7AIUivOgFh4sxTtLt_9teg3A6BdkYJ-cKdWqVULMZ3_uoWDA5yEo5OtKn6T

je vous embrasse
lucile coopérative tiers lieux

2 J'aimes

Bonjour,

Pour notre part à l’Arrêt minute, Maison Graziana à Libourne. Les activités ouvertes au public (événements, café participatif) sont annulées depuis vendredi soir, les locations de salles de réunion aussi.

Nous avons commencé par laisser le libre choix aux coworkeurs en rappelant les gestes barrière. Finalement aucun coworkeur ne souhaite prendre le risque.

Tout comme @Lucile et le Quartier Génial, nous faisons uniquement exception pour un service de distribution alimentaire.

Et pour garder un peu de lien social : des discussions WhatsApp et un apéro en visio est programmé… :grinning:

Bon courage à tous !
Rosanne

Bonsoir Lucile,

Comme tu peux l’imaginer on est à ta disposition pour t’aider à construire une matrice de questionnaire pour un recours collectif.

On est en contact avec le Ministère du travail et le Ministère de la Cohésion des Territoires. Pour l’instant on fait remonter les inquiétudes, les besoins et les zones d’incertitude.

Il serait effectivement bon de pouvoir plaider cause commune en cette période. France Tiers-Lieux se tient à votre disposition à tous pour y parvenir, c’est une de ses raisons d’être.

Les annonces de ce soir vont une nouvelle fois rebattre les cartes. On les attend pour se positionner, les ministères nous ont dit la même chose…

Mais après ces annonces - et en fonction - il serait peut-être bien de se faire une petite Visioconf rapide pour voir comment on peut s’organiser collectivement.

Bon courage à tous et bonne soirée !

1 J'aime

Bonjour,

Je remercie France Tiers Lieux pour avoir lancé cet espace.

Concernant l’accueil du public, il est bien entendu suspendu et l’arrêté publié ce matin le confirme. La communication du ministère du travail de vendredi est rendue caduque par la déclaration du Premier Ministre de samedi.

La recommandation est de généraliser le télétravail à domicile pour l’ensemble des travailleurs, il en va de même pour les usagers des espaces de coworking - qu’ils soient usagers occasionnels ou résidents. L’intervention du Président de la République ce soir devrait clarifier la conduite à tenir de chacun.

Il est important de nous faire remonter toutes vos interrogations, en priorité sur deux axes :

  1. Il faudra étudier si la continuité de l’activité se révèle être pertinente. Nous avons été par exemple sollicités par des tiers-lieux opérant une AMAP par exemple. Nous assurerons le lien avec les Préfectures pour coordonner l’action le cas échéant. Il faut bien garder en tête que la logique qui présidera dans les semaines à venir est celle de la distanciation sociale et de la réduction au minimum des contacts.

  2. Les aides de soutien au secteur. Vous pouvez bénéficier des mesures déjà en vigueur, en vous rapprochant de votre DIRRECTE : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises ; nous sommes preneurs de vos retours si vous identifiez des difficultés spécifiques.

Toute l’équipe est mobilisée et à votre écoute.

Pierre-Louis Rolle
Directeur du programme Nouveaux-Lieux, Nouveaux Liens
Agence Nationale de la Cohésion des Territoires

3 J'aimes

hello
super, avec plaisir pour avancer sur le sondage, un 10h30 à12h demain matin ? pour questionner les besoins futurs / et mesurer les impacts (économique évidemment mais surtout les nouveaux enjeux repérés : reterritorialisation des activités, connivence avec l’économie présentielle, besoins de corps intermédiaires, impacts de la coupure de la sociabilité, impacts globaux sur nos publics, sensibilisation au télétravail…)
je suis dispo demain matin mais je n’ai pas accès à notre outil de visio (saturé par les besoins internes) sur zoom

+1 pour organiser un sondage national sur l’impact sur les tiers-lieux !

4 J'aimes

Bonjour à toutes et tous !

Du coté de l’Hermitage, même soucis que ceux présentés par Ophélie, nous avons du fermer complétement le site. 4 résidents gèrent le site au ralenti et nous nous tenons toutes et tous informés par WA, Slack, et bien entendu le téléphone. Nous avons déjà des membres de l’équipe malades, et nous pensons surtout à eux en ce moment en croisant les doigts pour qu’ils/elles ne soient pas en détresse respiratoire. On va enclencher tous les dispositifs proposés, les reports d’échéances de prêts, les reports de cotisations sociales, etc ! On a appelé nos banques, nous en avons 2 principalement, et pour le moment on attends les retours. On vient également de faire signe à la BPI. Bon courage à toutes et tous !!

1 J'aime