Coworkinfrance.org et le label du coworking C3 (Centre Collaboratif Connecté)

Bonjour,
C’est Christian, un des plus anciens dans le monde des tiers-lieux et du coworking. C’est en 2009 qu’avec Xavier de Mazenod (Ze-Village), Nicole Turbé-Suetens (+), Nathanaël Matthieu (auj. pst LBMG-Worklabs) et quelques autres, quenous avons créé l’association du réseau Actipole21 (aujourd’hui la marque coworkinfrance.org) dont l’objectif était de promouvoir le télétravail. On parlait peu de tiers-lieux à cette époque.
Afin de faire un peu mieux connaître les valeurs du coworking en particulier auprès non seulement des indépendants mais aussi des entreprises en général, le premier label du coworking C3 (centre collaboratif connecté) a été conçu en 2014, définissant des critères minimum pour faire les espaces de coworking professionnels. 150 espaces sont labellisés C3 aujourd’hui. C3 s’adresse aux grands et aux petits espaces, urbains ou ruraux. Il s’attarde aux critères liés à l’accueil, l’animation, les outils et la gouvernance. Via www.coworkinfrance.org -

Faire du coworking une façon de travailler accessible pour tous, partout dans le pays, avec une exigence de qualité est l’esprit de coworkinFrance.org avec C3, l’aide et la promotion des tiers-lieux en général.

Merci de votre attention.
Christian Ollivry

Bonjour Christian,

Un rapide examen de vos labellisés Nantes, Lyon et Genève me laisse plus que dubitatif.
Les valeurs affichées me semblent laisser quelques trous béants dans la raquette au regard du mouvement mondial tel que documenté sur coworking.org.

Du coup, je ne suis pas sûr de comprendre vos objectifs de représentativité, qualité, ou tout simplement amélioration de la situation des membres de tiers-lieux français.

Question bonus : à quoi sert principalement le télé-travail pour vous aujourd’hui ?

Bonjour Yann,

Yes, il y a encore plein de trous dans la raquette. Nantes, Lyon et Lausanne ne sont pas les seuls! Fin 2016, 17 labellisés, 150 aujourd’hui. Chaque attribution prend du temps. Et la quantité n’est pas notre premier objectif.

Globalement, avant le label et reste essentiel, notre objectif est de sensibiliser à la notion de coworking . Il y a là aussi beaucoup à faire. Chacun fait un bout de chemin comme coworking Visa, Coworking Europe, le forum des tiers-lieux. Et d’apporter un support aux espaces.

  • En allant vers les entreprises: l’espace de coworking est accessible pour vous, vos salariés, vers les télétravailleurs car ils y seront mieux que chez eux, etc. Mettre en valeur la dimension collaborative et la dimension de professionnalisme. (L’image, l’idée du coworking est souvent fausse).
  • Apporter de l’aide aux espaces. Par exemple, « La France aime le coworking » en mars dernier qui a réuni 400 tiers-lieux en ligne et 10.000 utilisateurs, une étude de la physionomie des espaces en France accessible sur https://coworkinfrance.org/blog/ Plus à venir.

Le télétravail est souvent entendu comme résidentiel, même si, de fait en espace de coworking c’est aussi du télétravail. C’est pourquoi, on évite ce mot.

Merci Yann de nous indiquer quels espaces seraient labellisables.

Je suis un incorrigible grammairien par l’URL, donc :

Merci pour vos précisions.