Structurer Movilab comme une franchise

Bonjour à tous,

merci @SimonSarazin de m’avoir montré la porte d’entrée :slight_smile:

Je suis en train de travailler avec une équipe, au sein de l’incubateur d’innovation sociale de la Région Centre sur un projet autour de l’immobilier, qui intégrerait une partie « solutions » basé sur un commun structuré comme une franchise…

Je ne sais pas si Movilab serait le bon endrooit pour faire ça, mais l’idée est de récupérer la méthodologie « franchise » pour faciliter l’essaimage de fab lab, de ressourcerie, et de toutes structures qui nous paraîtrait pertinente, mais du coup, sans monétiser l’accès à ces info.

Est ce que quelqu’un aurait une expérience de franchisé ou connaitrait une personne expérimentée qui pourrait aider à définir cette base de connaissance?

Merci de m’avoir lu, et au plaisir de vous lire :slight_smile:

1 J'aime

Nous reflechissons aussi a franchiser PLATEAU FERTILE on attaquera cela plutot semestre 2 2020!

Ha cool!

Ici, nous avons une porteuse de projet qui aurait besoin d’un coup de main dans son projet. Un parrainage serait il possible? Ca serait une sorte de test d’essaimage?

ça m’intéresse aussi pour répliquer la FabMob à l’étranger :slight_smile:

2 J'aimes

Salut,

J’avoue que le mot franchise amène dans mon imaginaire la franchise MacDo et toutes les dérives liées aux approches des franchises, en particulier la perte d’autonomie des franchisés, l’argent qui remonte dans les mains indéfiniment du concepteur, et surtout le manque de singularité des espaces franchisés (On peux être un super cuistot à bosser dans un macdo depuis 15ans, jamais on pourra mettre en vente un burger avec son style dans ton magasin :-))
Et franchiser un commun, ça fait bizarre comme alliance de termes :slight_smile:
Pour autant, je crois comprendre l’idée, qui serait de créer une sorte de documentation qui faciliter la réplication, sans pour autant j’imagine ni standardiser des fablabs-ressourceries… ou limiter leur autonomie quand ils se développent.

On a pas vraiment de terme pour cela, certains appellent cela des freechises…(une sorte de franchise basée sur une ressource commune avec une autonomie d’action sur le déploiement de la solution - Exemple ici).

C’est peut-être un peu ce qu’on a fait pour KPA-Cité, qui est un programme qui peut se répliquer, avec une documentation sous forme de commun, modifiable, accessible à tous, etc…
et construire dans un espace portail dans Movilab : https://movilab.org/index.php?title=KPA-Cité:Documentation . Mais avec quelques règles quand même à respecter sur l’usage de la marque qui est ici collective (pour protéger son ouverture, et les principes de base, un peu comme la charte du MIT pour les fablabs).

Partant pour en savoir plus sur votre souhait @Pruls et voir si il y a des choses à améliorer pour y répondre.

1 J'aime

Chez McDo ya touss ki faut! L’étude de marché est fournie, l’organigramme, les fiches de postes, le modèle de statut, la totale! Signez là…

Mais FrenchFreeCheese ça peut être rigolo :slight_smile:

Mon idée est plutôt que la franchise soit le commun, donner les clefs de l’essaimage et la possibilité à chacun de l’améliorer.
Genre, une collectivité qui récupèrerait le package et obtiendrait une sub avec un nouvel argumentaire, devrait reverser l’argumentaire.

Il me semble qu’il faudrait une structure de l’information visible, pour que chacun puisse contribuer plus facilement. Un peu d’étude de marché par ci, un peu d’argumentaire là bas, un tableur qui simule bien etc… Avec une barre de progression à la Facebook « votre profil est rempli à xx% ».

Il me manque néanmoins ce savoir faire de structuration, car je n’ai jamais bénéficié directement de services de franchise, ma représentation mérite d’être implémentée en réel, de façon opérationnelle.

Le rêve: Demain, je suis au chômage, Pôle emploi me conseille d’aller fouiner sur movilab, la bibliothèque de franchises ESS, pour créer mon propre job d’utilité sociétale.

On peut imaginer une résilience au changement de contexte réglementaire, même local, et ainsi limiter l’effet d’aubaine pour ceux qui savent répondre aux appels d’offres.
On peut se dire que quelqu’un qui aura contribué positivement sera soutenu par la communauté dans son aventure entrepreneuriale.

Concrètement, une fois cette structuration actée, on pourrait utiliser des # pour repérer le contenu existant avec cette lecture freechise, et ainsi offrir un portail avec cette approche. J’ai pas suivi le hackathon, mais voilà.

Il me semble que l’existence d’une telle bibliothèque ne retirerait pas le besoin de se former, car ce n’est pas un mode d’apprentissage pour tous, il y aura toujours des trucs qui demanderont du soutien pour être intégré.
Wikipedia existe, les cours d’histoire aussi.

Je suis de mon côté en création d’entreprise, donc dans le jus :slight_smile: Je pose ça ici car si quelqu’un peut le faire avant que je m’y colle, on gagne du temps!

@SimonSarazin

2 J'aimes