Tiers-lieu : une définition commune, courte et compréhensible

Bonjour,

Si des personnes viennent dans notre café culturel et nous posent la question (ce qui, soit dit en passant, n’arrive jamais) : Qu’est-ce qu’un café culturel associatif ? Il n’est pas nécessaire de faire de longs discours car la définition tient en une phrase : c’est un café associatif qui organise des activités culturelles. Point final.

Depuis que l’appellation tiers-lieu est devenue tendance, de plus en plus souvent des adhérents de notre association ou des habitants de notre territoire nous demandent : Qu’est-ce qu’un tiers-lieu ? Dans ce cas, il est préférable de s’asseoir parce qu’on est partis pour une heure ou deux d’explications laborieuses. Et on n’est même pas sûrs d’être d’accord, voire de comprendre ce qu’on raconte nous-mêmes.

En effet, dans des articles, des tribunes, des rapports ou des vidéos, la définition du terme semble changer en fonction de l’auteur, comme la couleur du ciel en fonction de l’heure de la journée.

Existe t-il une définition accessible à tous, qui fasse à peu près consensus et qui tienne en une phrase ?

Stéphane Cuttaïa

1 J'aime

Allez j’essaye!
Dans la vie, on a deux lieux « structurants » : la maison et le lieu de travail. Le tiers-lieu, ou troisième lieu est un hybride des deux. C’est un lieu convivial et pour autant c’est un lieu de travail et/ou d’apprentissage.
Est-ce que ça te va Stéphane? Ok c’est pas une, mais trois phrases!
Virginie, asso dans l’ensemble / Effet papillon

1 J'aime

Ca me va parfaitement. On peut travailler, trouver du brassage, de la convivialité et apprendre des choses un peu partout en sortant de chez soi.

Cette qualification peut aussi correspondre à une galerie commerciale, une maison de retraite, une crèche, un terrain de pétanque, le bar-tabac du coin, un bateau de croisière, une lavomatique, un salon de toilettage pour chien, une aire d’autoroute, un refuge de montagne…
En poussant un peu, on pourrait y inclure la Station spatiale internationale.

Si l’Etat souhaite accompagner le développement des tiers-lieux, il faudrait peut-être revoir l’enveloppe budgétaire…

Bonjour ! C’est en effet peu simple comme question… On s’est essayé à l’exercice lors de la réalisation de la typologie de la cartographie des tiers lieux en Pays de la Loire.
Globalement on en a conclu que c’était un exercice difficile, mais nous avons quand même aboutis à 3 définitions des acteur⋅ices impliqué⋅es (France Tiers Lieux, la définition la plus ouverte, Cap Tiers Lieux, une définition orientée ESS et PiNG avec une attention aussi aux tiers lieux numériques). Par contre nous avons une typologie qui est commune. :wink:

Meven / Asso PiNG

bienvenu chez moi !
Je plaisante, à peine, mais c’est une vraie complexité.